samedi 6 janvier 2018

L’Araignée et la Grue ou le lièvre et la tortue (Campagne Saga - Saison 3)



Les terres de l’Araignée c’est du marais, les terres Grue c’est resplendissant, moralité de l’histoire l’herbe est toujours plus verte chez le voisin avant le passage de l’Araignée et afin d’avoir un bout de lopin où on ne choppe pas de maladies mortelles dans les trois minutes, le Daïmyo Araignée part annexer un bout de territoire ennemi.
Le Daïmyo Araignée ne vise pas trop haut et souhaite conquérir une parcelle de terre où il n’y a qu’un seul habitant, un vieux moine Grue qui a pris sa retraite depuis bien des années.
Ainsi aidé de toute une armée, plus un prêtre du shourido venu pour l’occasion, la meilleure stratégie étant la crise cardiaque, vu le nombre de personnes puissamment armées, il y a de forte probabilité que l’octogénaire y passe au premier coup d’œil.
Cependant les terres du défenseur sont gardées par les Grue de fer qui ont vu arrivé les envahisseurs de très loin, ainsi le Daïmyo Grue suivi de son armé alla aider le vieux, sans l’aide du talentueux et expert en combat jeune moine Grue… pour des raisons de quota !!!
La stratégie Grue est très simple, sur le côté les Grue de fer harcèlent au tir l’armé Araignée et retranché dans un bosquet le reste de l’armée fait bloc pour empêcher qu’un octogénaire qui vient de sprinté pour se réfugier meurt. 
La stratégie Araignée est encore plus simple, annihiler tout sur son passage, et les premiers à y passer sont les Grue de fer qui s’acharnent à tuer des soldats que le Shugenja Araignée relève dans la minute qui suit.
Malheureusement le terrain est rempli de bois et l’Araignée met une éternité à se déplacer.
Sentant le dernier souffle arrivé du vieux piquant le dernier sprint de sa vie le Daïmyo Grue écarte le plus possible le moine de la bataille. Le général Araignée est offusqué de cette mort simple et imminente, déçu que cela ne se finisse pas à grand coup de tetsubo dans la gueule de l’octogénaire, ordonne à son unité d’élite d’y aller.
Ainsi à la vitesse d’un cavalier multiplier par trois, les fantassins Araignée firent un énooooorme détour sur tout la longueur du champ de bataille, contourna l’armée Grue et tabassa allègrement le moine qui résista à l’enchainement de deux des trois combats assénés par l’unité Araignée.
Triste de ne pas avoir pu aider le vieux moine qui allait de toute façon y passer dans les trois jours qui suivent, le Daïmyo Grue rentra dans son domaine laissant victorieux le général Araignée.

Résumé réalisé par David !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire