mardi 8 août 2017

Quand les moines se rebellent, ils se font ikko ikki !

Changement d'univers cette semaine, après les plaines hivernales de Westeros, place aux territoires orientaux de Rokugan. Cette fois-ci nous sommes retournés sur Saga Samouraï pour une bataille qui n'a rien à voir avec notre campagne en cours et qui est d'ailleurs en pause pour les vacances. Nous avons joué le scénario L'escorte, pour une fois que nous avions ce qu'il faut pour représenter les bagages, avec les clans du Dragon et de la Mante.

Après avoir effectuer quelques rapines et pillages côtiers, les pirates de la Perle Verte, redoutable navire connu de tout l'Est oriental avec son célèbre capitaine Yoranu Yoritomo, retourne à leur bateau encré dans une petite crique avec leur butin. Ils ignorent que les moines d'un des temples du Dragon qu'ils ont pillé 2 jours auparavant, les attendent le pied ferme aux abords du rivage. Ayant éliminer les gardes du navire, ils s'apprêtent à se venger de leurs détrousseurs.

Les pirates escortent ainsi 3 énormes bagages, fruits de leur razzia à l'intérieur du pays et alors qu'ils parlent encore et encore de leurs forfaits tout en rigolant, ils se font surprendre par une attaque soudaine de moines du clan du dragon. Les pirates de la Mante forme rapidement un mur de protection devant leurs bagages, près à mordre férocement tous ceux qui osent mettre la main sur le résultat de leur dur labeur.
 Sans crier garde, un premier groupe de moines tombent sur le flanc gauche des pirates. Ceux-ci se démènent pour se sortir du mieux possible de leur adversaire, aidé par les hommes de confiance du capitaine qui lance leurs kama dans la mêlée pour affaiblir l'ennemi. Ensemble, ils réussissent à repousser le premier assaut des moines. Cependant les yeux noirs de colère des bonzes en disent long sur leur volonté de vengeance.
 Alors qu'au centre le vénérable du temple du dragon temporise l'assaut de ses moines tatoués, se contentant tout de même que lancer quelques boules de feu grâce à leurs tatouages en forme de dragon qui prennent vie, un autre groupe de moines débute une manœuvre de contournement pour aller se servir directement dans les bagages.
C'est alors, qu'un groupe de pirates surgit à l'arrière de l'armée Mante pour bloquer le passage aux moines. Qu'est ce qu'on a dit déjà ? On touche dans yeux seulement ! rappelle Yoranu Yoritomo. L'arrière garde des pirates mettent un coup de frein à la progression des moines et il faut que le Vénérable du temple en personne, habillé en tenue guerrière pour l'occasion, intervienne personnellement pour sortir ses moinillons des mandibules de l'insecte tueur.
 Cependant, le problème n'est pas réglé pour autant. Les moines du Dragon lorgnent toujours sur le butin afin de récupérer les objets du temple qui leur ont été volé, tandis que les pirates de la Mante comptent bien atteindre leur navire avec l'ensemble de leur trésor.
C'est les moines qui reprennent l'initiative. Après avoir essuyer quelques piqures des archers pirates, les moines tatoués leur rentrent dans le lard. Fini de faire joujou avec leurs tatouages, maintenant place à la baston, la vraie, avec des pieds que je met où je veux ! Les archers de la Mante se font sévèrement botter le cul, libérant la voie de l'Illumination... vers le butin tant désiré.
 Sur le côté gauche de la Mante, l'affrontement est aussi sans pitié. Après l'arrivée d'un nouveau groupe de moines, ceux-ci s'attaquent aux pirates survivants et aux gardes du corps du capitaine. Refusant de céder d'un pouce, les pirates maintiennent hors de portée de bagages leur adversaire. C'est finalement le Shugenja faisant littéralement un cours en direct d'arts martiaux aux apprentis moines, qui met à terre les gardes du corps alors pourtant 3 fois plus nombreux. Mais pendant ce temps, le bagage avance inexorablement et des porteurs éliminent les derniers moines qui tente de s'en prendre au convoi.
 Au centre, le vénérable et le capitaine pirate ne peuvent pas se blairer. Ayant tenter toutes les techniques de Kung-Fu et de roublardises des pirates, aucun d'eux ne parvient à prendre le dessus sur l'autre.
 Alors passant à porter d'armes du capitaine de la Mante, les moines tatoués vont subir les foudres du Seigneur des mers pour avoir éliminer trop rapidement son équipage, leur taillant une réputation de lopettes ne sachant pas se battre. Ou pas finalement ! Yoranu Yoritomo tombe sur plus fort que lui, les moines tatoués l'assenant tellement de coups de pieds et de poings qu'il finit comme ses hommes, face contre terre. Les moines en profitent pour s'emparer de deux des trois bagages, leur apportant quasiment la victoire.
 Dans l'euphorie du moment, le Vénérable du Temple ne se pousser des ailes (de Dragon forcément !) et s'en prend aux deux pecnots qui osent lui bloquer le passage. Que ses hétas s'écartent devant la puissance du Temple du Dragon dit-il pompeusement. Les pirates le remettent rapidement à sa place dans sa condition de mortel qu'il pensait avoir oublié l'espace d'un instant.
C'était le combat de trop pour le vieillard rabougri. Alors que les moines se portent au chevet de leur maître, quelques porteurs de la Mante s'enfuit avec une partie du convoi poursuivit par le Shugenja qui semble surfer sur la vague... en plein milieu des terres. L'encens fait planer, semble-t-il ! En tout cas, les pirates sauvent les meubles de justesse, empêchant les Dragons d'obtenir la victoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire