lundi 12 janvier 2015

Histoire de poils et de plumes (Campagne T4)



C’est à la fin de la cour d’hiver de l'Impératrice que les dignitaires du clan du Lion lâchèrent quelques insultes à l’encontre du clan du Héron nouvellement créé. Y voyant l’occasion de légitimer une attaque sur les terres du clan du Lion, les dignitaires du Héron en profitèrent pour lancer un assaut afin d’étendre leur territoire.

Forces en présence :
Le clan du Lion, fidèle à sa réputation entretient une grande armée. Ce n’est pas moins de 6 points que le Daïmyo du Lion aligne. Un 7eme point de rônins cherchant fortune vient également renforcer le contingent. Les Lions ont également l’agréable surprise de voir Matsu Benika, la main de Jade, se joindre à eux.
Le clan du Héron quant à lui vide ses terres de ses hommes mais ils n’alignent que 5 points. Heureusement, des rônins viennent également lui prêter main forte. Enfin, le champion Doji Kurohito, envoyé initialement par l'Impératrice pour calmer la situation, prend finalement fait et cause pour les Hérons et se joint à eux. Il amène avec lui ses redoutables gardes du dojo de fer.

Terrains :
Les Hérons sont interceptés par les forces du Lion dans une passe qui crée un goulot d’étranglement naturel. Plutôt que de continuer leur avancée, les Hérons se déploient dans la passe, espérant que les couverts naturels limiteront l’avantage numérique des Lions.
Alors que les deux armées se déploient, une pluie diluvienne s’abat sur les deux camps, tandis que le brouillard de la région peine à se dissiper.
Pour la bataille, les pluies diluviennes réduisent le mouvement de toutes les troupes d’un cran. 
Le brouillard quant à lui limite la portée de tir et de charge à M.
La fin de l’hiver se ressent et les conditions de combat ne sont guère favorables.

Début de la bataille (tour 1 à 4) :
Les deux armées avancent l’une vers l’autre extrêmement prudemment. Les conditions météo et la taille des deux armées limitent les mouvements imprudents.
L’armée du Héron place une unité d’archers dans une maison sur leur droite. Le reste de l’armée avance en ligne. Pendant les premiers tours, les Hérons lancent force insultes sur leurs ennemis afin de miner leur moral.
Les Lions n’ont que faire des insultes de leurs ennemis et avancent en masse. Toute l’armée fond d’un bloc sur les Hérons, même si une unité d’archers ashigarus à droite se retrouve coincée par une forêt de bambous.
 
Baston (tour 5 à 7) :
Décidant que se regarder dans les yeux ne fera pas avancer sa cause, le clan du Héron envoie les ashigarus avec teppos assaisonné leurs adversaires. Plusieurs guerriers du Lion tombent criblés de balles, mais cela plonge les tireurs du Héron dans une fatigue extrême.
Les Lions en profitent à leur tour et se ruent sur les ashigarus Hérons. La moitié de l’unité est exterminée sans faire de perte en retour. Les propres ashigarus teppos du clan du Lion font donner de la voix à leurs arquebuses et éliminent deux gardes du dojo de fer. Enfin, les gardes du clan du Lion attaquent une unité de guerriers Hérons, mais les deux camps font une égalité et les attaquants sont repoussés.

Avisant à son tour l’isolement des diverses unités du Lion, Doji Kurohito lance une attaque violente. Epaulé par ses guerriers, il attaque et extermine une unité de guerriers du Lion. Pendant ce temps, les gardes du dojo de fer engagent les gardes ennemis et les exterminent sans subir de pertes. Ils poursuivent leur assaut sur les ashigarus avec teppos et éliminent la moitié de l’unité. A la fin du tour, les Hérons ont réalisé une percée dans les lignes ennemies.
 
Lors de son tour, Matsu Benika se décide à rentrer dans la bataille et attaque les ashigarus archers qui verrouillaient le flanc du clan du Héron. Les pauvres soldats n’ont aucune chance face à la main de jade et ses lions qui massacrent deux tiers de l’unité en une seule phase de combat ! Les gardes montés quant à eux se ruent sur les gardes de Kurohito, mais ces derniers se montrent intraitables et repoussent les lions sans subir de pertes. Le général du lion décide de changer son fusil d’épaule et se tourne vers la magie. Le shugenja du lion lance un puissant sortilège qui ragaillardit toutes les unités alliées à l’entoure. Les lions reprennent des forces, et les ashigarus teppos délivrent un tir meurtrier sur les gardes de fer, en tuant trois.
Lors de son tour, Doji Kurohito pousse son avantage dans la percée : il attaque avec ses guerriers les gardes montés de l’ennemi et les tuent jusqu’au dernier. Les gardes de fer s’attaquent au shugenja ennemi, mais ils ne parviennent pas à le tuer. Nul doute qu’ils sont épuisés après les nombreux combats qu’ils ont menés.
Pour son dernier tour, Matsu Benika tente un nouvel assaut, mais son unité est trop fatiguée, ce qui l’empêche d’atteindre sa cible. De l’autre côté du champ de bataille, les guerriers du lion lancent également un assaut, mais à l’instar de leur chef, la fatigue limite leurs mouvements et les empêche d’arriver au combat.
Doji Kurohito voit alors deux options se présenter à lui pour son dernier tour : détruire les guerriers du lion ou engager Matsu Benika en duel. Finalement, la vue de Matsu Benika et de ses lions de guerre couverts de sang lui facilite la prise de décisions. Il rallia les guerriers du clan du héron et lança une ultime attaque sur les guerriers du lion. L’assaut fut sanglant pour les deux camps, mais grâce aux talents de duelliste de Kurohito, l’unité ennemie fut éliminée.
A la fin de la bataille, les deux camps négocient une trêve pour compter les morts : 19 points pour le Héron contre 14 pour les Lions. On peut dire que la bataille fut serrée ! Les Lions retournent sur leurs terres après avoir présenté des excuses aux dignitaires du Héron. Ces derniers gagnent une province et remercient chaleureusement Doji Kurohito de son soutien.

Epilogue :
Akodo Sunsuke fit glisser son kimono blanc, dévoilant ainsi son torse de vétérans couvert de cicatrices. Son fidèle hatamoto se tenait derrière lui, le sabre levé : un tel kaishakunin ne pouvait lui faire défaut. Face à lui, sur l’estrade, les dignitaires du clan du lion l’observaient en silence d’un air grave.
« Je porte l’entière faute de cette défaite, honorables champions. Je ne puis vivre dans la honte de ma défaite et demande à laver mon honneur par le seppuku ».
« Le conseil vous autorise à laver votre honneur, eu égard à vos actes de gloire passés. Il ne sera tenu nul grief à votre famille de cet échec. »
Sunsuke poussa un soupir de soulagement. Il prit alors le pinceau de calligraphie posé devant lui et écrivit son ultime haiku :
« Vivre dans l’honneur
Gloire fugace par le sabre
Survivre à l’oubli ».
Puis, se saisissant de son tanto, il commença l’éventration rituelle sans pousser le moindre gémissement. Son hatamato, constatant que son maitre avait terminé, poussa un terrible cri et trancha la tête de Sunsuke.
« Il est mort comme un vrai samouraï et a fait honneur à son clan. Les Hérons ne perdent rien pour attendre et paieront cher cet affront ! »

Texte de Xavier, photos de Laurent et Cédric

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire