Saga


Comment ça vous ne connaissez pas SAGA ? Le jeu de Studio Tomahawk, le jeu français que les anglais se sont même demandé "comment on n'y a pas pensé plutôt ?", le jeu plébiscité par de nombreux joueurs. Mais qu'est-ce que SAGA ?

La cavalerie normande à l'assaut d'un village.
Retraçant les batailles de ce que les historiens appellent la période du Haut Moyen Age et que les plus communs d'entre-nous appellent les Ages Sombres, le jeu SAGA couvre a peu près l'époque entre la chute de l'Empire Romain et la bataille d'Hasting en 1066 qui fit de Guillaume le Conquérant le souverain de l'Angleterre et entrer par la même occasion l'île britannique dans la période féodale. L'origine du jeu vient des histoires vikings que l'on nomme des sagas, racontant les exploits de chefs téméraires qui attaquèrent, pillèrent ou établirent un royaume dans les contrées européennes.
Ainsi, la règle propose de jouer de nombreuses factions comme les vikings et les normands pour les plus connus, la plupart des peuples des îles britanniques et irlandaises, mais aussi les Francs, les Byzantins et les peuples Rus.

Des Gallois défendant leur terre.
SAGA est un jeu entre escarmouche et bataille tactique puisqu'il nécessite en moyenne une trentaine de figurines pour jouer une faction. Ses figurines sont regroupées en unité et à la tête de cette petite armée un chef de clan ou un seigneur plus où moins important. La jouabilité de ce jeu est assez originale par le fait que chaque faction dispose d'un plateau de jeu qui permet au joueur d'activer ses unités en utilisant les capacités décrites sur ce plateau grâce à des Dés SAGA qu'il aurait préalablement lancer. Il pourra ainsi déplacer, faire tir et combattre son armée.

Le jeu est très propice aux scénarios, d'ailleurs il en existe plusieurs inclut dans la règle, et qui se jouent en moyenne en 2 heures. Cela permet de faire plusieurs parties en une après-midi.

Combat entre des Francs et des Gallois sur les côtes anglaises.
Si nous vous en parlons, c'est simplement qu'on a découvert ce jeu assez simple au final dans son utilisation et que l'on vous conseille vivement de tester. La règle s'apprend facilement, elle n'est pas rempli de "règles spéciales" a retenir par cœur pour éviter d'en oublier une causant la défaite de votre armée, elle demande peu de figurine pour une faction et donc moins de temps à peindre. Et comble du bonheur, pas de traduction aléatoire puisqu'elle en version originale française.

Ayant mis au point un scénario de pillage, nous vous invitons à le télécharger pour faire une bataille en cliquant sur le lien suivant :  Pillage Côtier

Une troupe de vikings débarquant de leur drakkar et s’apprêtant à piller.

Voici un autre scénario pour en découdre entre factions païennes et factions chrétiennes. L'objet du conflit : un monastère et ses richesses. Télécharger en cliquant sur le lien suivant pour récupérer le scénario et bon jeu : Le Monastère

Les vikings en approche du monastère défendu par quelques cavaliers normands.
Si vous voulez une suite à ce scénario, nous en avons réalisé un autre permettant de savoir se qu'il advient des pilleurs, atteindront-ils leur embarcations avec leur butin ?  Vous le saurez en cliquant sur le lien suivant pour récupérer le scénario : Embuscade

Charge de la cavalerie capétienne sur des pillards vikings.

Le scénario suivant a pour objectif de protéger un messager et de le faire sortir de la table de jeu. Téléchargez en cliquant sur le lien suivant pour récupérer le scénario et bon jeu : Le Messager

Êtes-vous plutôt Chrétien ou plutôt Païen ? Il va falloir choisir son camp pour ce scénario. Utilisant le thème de la chasse au païen afin d'imposer le christianisme à travers l'Europe, ce scénario propose de traquer un Druide ou de le protéger. Attention aux forces de la nature !
Cliquez sur le lien suivant pour récupérer le scénario : Le Dernier des Païens

Le Seigneur Normand s'attaque au fléau des chrétiens. Le Druide fait appel à la nature pour lui venir en aide. Sera-t-il vaincu ?
Enfin voici un scénario fait pour jouer à 3 joueurs. Celui-ci nécessite un terrain particulier : une Motte Féodale. Assez particulier effectivement, cependant il s'agissait d'un bâtiment assez commun lors de cette période, utiliser principalement pour protéger les terres avec une petite garnison. Vous pouvez récupérer ce scénario pour le lien suivant : La Motte Féodale

L'Histoire moyenâgeuse raconte aussi la vie de grandes Dames telle qu'Aliénor d'Aquitaine et oublie les sombres histoires peu enviable de la plupart d'entre-elles. C'est ainsi qu'il nous fallait rétablir un juste équilibre avec le scénario suivant : La Jouvencelle


 A moi ! Au secours !... Elle a une sale tête la jouvencelle, on dirait plutôt un religieux déguisé en femme !